Charmante rencontre en forêt en réponse au député Julien Aubert !

Bonjour

Un résumé photo d’un moment sympa alors que je me baladais pour me dégourdir un peu dans le bas, puisqu’en montagne, j’étais accueilli par le brouillard ! LIEN GALERIE

Avec un petit vent qui soufflait bien comme il faut, j’aperçois sur un chemin cette petite qui partait à la cueillette de printemps. J’ai donc tranquillement attendu qu’elle se rapproche de moi, tout en profitant pour déclencher quelques clichés…Quand elle fut proche, le son du boitier lui fit faire un écart en m’évitant par le dessus et elle repris ensuite son petit chemin sans s’apercevoir que je lui avais gentiment « volés » quelques photos en douce ! J’étais seul, j’ai continué de l’autre côté avant de rentrer pour découvrir le sujet du gilet fluot  😦

Petite histoire pour dire que tous les photographes de faune sauvage ne sont pas des truands et que certains essayent de respecter un minimum les animaux sans leur faire faire de crise cardiaque. Je fais référence au député  Julien Aubert, je cite :

Ma première question serait en réalité : faut-il laisser les bêtes sauvages être approchées de trop près, sachant que si cela devient quotidien cela peut les perturber ? Le problème n’existe pas quand vous avez 1 ou 2 photographes occasionnels. Le problème est quand cela tourne au “safari-tour”.   Tiré de la réponse du député à naturapics.com, ou l’ensemble de l’histoire a pris naissance. Ici l’article à ce sujet dans le canard enchaîné : LIEN ARTICLE

Voilà Mr le député, certains photographes respectent et d’autres non, alors oui, pourquoi pas gérer les dérives que nous constatons chaque année au brâme de type « safari tour »mais d’une manière intelligente pour tous bien sur ! Le débat est lancé et il m’intéresse …est-il possible de légiférer sur la photographie animalière ?

Ma réponse : fort probable que si les dérives continuent au brâme, nous arrivions à cette état de fait mais le débat est-il bien là, n’est-ce que les photographes qui doivent encourir des amendes ou est-ce qu’on inclura aussi les autres, les autres qui courent après les animaux ou les champignons et j’en passe et des meilleures; qui ne respectent aucun chemin, aucune place de brâme en se moquant bien de la reproduction de quelques animal que ce soit ! Faut-il encore avoir les moyens de verbaliser, mais que fait la police ??  Disparu on dirait, réduction budgétaire probablement…..

MarcChevallay-2231

A bientôt pour d’autres aventures moins politique !

Marc Chevallay

Publicités
Cet article, publié dans Chablais, Faune 2013, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

One Response to Charmante rencontre en forêt en réponse au député Julien Aubert !

  1. lancoliebleue dit :

    Bonjour,
    Tu parles là d’une chose bien particulière, d’une chose qui une fois de plus fait râler ceux qui respectent. La dérive on la retrouve dans tout hélas. Il est difficile de rester au stade de la modération pour bien des choses, des activités. Le jour où l’homme, le photographe, le sportif, l’amateur de nature saura profiter avec parcimonie et respect, on aura fait une énorme avancée dans le respect de la nature. J’essaye de ne pas depasser les bornes, certainement qu’il m’est arrivé de « déranger » mais c’est vraiment sans le vouloir.
    Nature et respect, deux mots qui devraient toujours aller de paire.
    Bon week-end. J’imagine que tu vas profiter à fond, le ciel et les sommets se dégagent 🙂
    Val

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s